lire la phrase lire le contenu

Les troubles de la voix

Notre voix est un instrument d’expression et de communication, très personnelle et très variable selon l’utilisation qui en est faite. Reflet de notre personnalité, elle sait s’adapter à toutes les situations, mais elle est parfois victime de nos émotions, d’un mauvais usage ou de traumatismes. Elle fonctionne à l’image d’un instrument à vent : une soufflerie pulmonaire, un vibrateur laryngé et un résonateur (nez, bouche, sinus).
A l’état normal, les cordes vocales se présentent comme 2 cordons blanc-nacrés, qui s’ouvrent pendant la respiration et se ferment et s’accolent lors de la phonation.






Les troubles de voix peuvent être causés par des lésions sur les cordes vocales ou autres problématiques non reliées à l’usage vocal. C’est pourquoi la consultation d’un médecin phoniatre ou ORL, qui procédera à un examen du larynx, est indispensable et va de pair avec une thérapie en orthophonie.

 
Toute personne peut présenter une dysphonie, mais celle-ci est plus répandue chez les individus qui ont un usage vocal important dans leur vie quotidienne :
- L’enseignant est un professionnel particulièrement à risque de rencontrer des difficultés vocales. 50 % des enseignants expriment avoir souffert de forçage vocale au cours de leur carrière.
- Le comédien, commercial, guide touristique, téléopérateur... est également fréquemment exposé aux dysphonies.
- Certains enfants présentent une mauvaise hygiène vocale et adoptent des comportements risquant d’endommager leurs cordes vocales à long terme.
- L’adolescent peut souffrir d’un trouble de la mue. Certains garçons dont la voix ne s’est pas stabilisée au moment de l’adolescence consultent une orthophoniste afin de trouver leur voix grave.
- le chanteur souffre parfois de dysodie : trouble de la voix chantée. Suite à un forçage vocal répété en voix chantée, la ou les cordes vocales concernées apparaissent rosées ou rouges, et leur volume augmente. La vibration est alors perturbée.
- Après 60 ans, certaine personnes consultent car elles observent un moins bon fonctionnement vocal : la presbyphonie est une dysphonie hypofontionnelle accompagnant le vieillissement de la personne dans son ensemble.
- La personne transidentitaire cherche à modifier le timbre et la hauteur de sa voix pour favoriser une identité de genre (féminin ou masculin). Le rôle de l’orthophoniste va donc se situer davantage sur la rééducation du geste vocal pour obtenir une voix de qualité, sans forçage qui corresponde le mieux possible à l’identité du patient.

Quand consulter ?

Lorsque la voix ne permet pas de remplir les besoins vocaux quotidiens avec aisance, cela indique que celle-ci n’est pas utilisée de façon optimale. Les symptômes sont variables d’un individu à l’autre et il est important d’être à l’affût des indicateurs d’un mauvais usage vocal ou de toute autre anomalie affectant la voix. 

Les signaux d’alerte

À l’écoute, la voix est :
- Rauque
- Éteinte
- Enrouée
- De très faible intensité
- Parsemée de coupures, de « trous »
- Trop aigüe ou trop grave

L’adulte ou l’enfant présente un ou plusieurs de ces symptômes :
- Sensation de fatigue vocale
- Besoin de faire des efforts pour parler
- Manque de souffle
- Sensation de boule dans la gorge
- Douleur
- Présence de sécrétions
- Raclement fréquent de la gorge
- Toute autre sensation inconfortable

Le rôle de l’orthophoniste

Les thérapies en orthophonie permettront au patient d’apprendre à utiliser sa voix de façon efficace et sans fatigue, par le biais de différents exercices. L’orthophoniste servira aussi de guide afin de permettre au patient d’éliminer de sa routine les habitudes et les comportements néfastes pour la voix, en utilisant des méthodes individualisées.

CABINET
D’ORTHOPHONIE

Voix, bégaiement,
bredouillement,
troubles du langage
et des apprentissages

Bellecour Bégaiement
28, Place Bellecour
69002 LYON
Tel : 04.78.42.22.61
ortho chez bellecour-begaiement.fr